Warning: Undefined variable $mNASA in /home5/sc4buenahat/linstantphoto.fr/wp-includes/meta.php on line 1

Warning: Undefined variable $vYDLWED in /home5/sc4buenahat/linstantphoto.fr/wp-includes/class-wp-date-query.php on line 1
Comment arrêter le hoquet - L'instant Photo

Comment arrêter le hoquet

Comment arrêter le hoquet

Vous avez le hoquet ? Dans ce cas, il est nécessaire de faire quelque chose, pour vous en débarrasser.

Comment procéder ? Nous allons tout vous dire ici.

On vous aide à lutter contre le hoquet

Nous l’avons dit, le hoquet est particulièrement handicapant, et il faut s’en débarrasser.

  • Remplissez un grand verre d’eau
  • Buvez le verre d’eau en vous pinçant le nez
  • Retenez votre respiration en même temps

Le hoquet peut être une gêne banale et temporaire, mais il peut aussi être le signe d’une affection qui nécessite un traitement. Savoir pourquoi ce hoquet gênant se produit et décider s’il faut consulter un médecin ou attendre qu’il disparaisse dépend de la cause, surtout s’il persiste pendant longtemps. Pour l’éviter ou la faire disparaître lorsqu’elle apparaît, certains remèdes sont plus utiles que d’autres.

Le mécanisme derrière le hoquet

Les contractions répétées et involontaires du diaphragme, le muscle de la respiration, causées par une irritation du nerf phrénique qui contrôle les contractions du diaphragme, sont à la base de l’apparition du hoquet », explique l’expert.

Chaque contraction du diaphragme se termine par une fermeture brutale de la valve (glotte) qui sépare le système respiratoire du système digestif, ce qui donne lieu au « hoquet » typique du hoquet. En outre, le fait que le hoquet apparaisse soudainement est dû au fait que, outre le nerf phrénique, les centres nerveux contrôlant la respiration et l’hypothalamus, une partie du cerveau qui ne peut être contrôlée par la volonté, sont également impliqués.

Quelles situations peuvent déclencher le hoquet ?

Souvent, la cause du hoquet n’est pas facile à identifier. Le hoquet occasionnel et transitoire, qui dure de quelques secondes à quelques minutes, peut être provoqué par certaines situations de la vie quotidienne qui peuvent plus facilement irriter le nerf phrénique, par exemple :

La frénésie alimentaire : manger et boire trop ou trop vite provoque une dilatation de l’estomac. Bien mâcher les aliments avant de les avaler permet d’éviter le hoquet.
Changements brusques de température : passer du chaud au froid ou boire une boisson chaude ou froide.
La consommation excessive d’alcool : elle peut endommager la muqueuse gastrique (le tissu qui tapisse l’estomac), l’enflammer et, par conséquent, irriter le diaphragme. Limiter la consommation d’alcool permet de prévenir le hoquet.
Situations inconfortables : la quantité d’air avalée augmente et, en conséquence directe, le diaphragme s’irrite.
Si le hoquet est particulièrement persistant ou dure des heures ou des jours, il ne faut cependant pas le sous-estimer car il peut être causé par des troubles tels que :

  • péricardite (inflammation du péricarde, la gaine qui entoure le cœur)
  • troubles du système digestif (par exemple, reflux gastro-œsophagien, gastrite)
  • des altérations des centres nerveux qui contrôlent le hoquet (par exemple, l’occlusion d’un vaisseau sanguin alimentant ces centres) ».

Quels sont les remèdes contre le hoquet ?

Le remède le plus ancien (recommandé par Hippocrate il y a plus de 2 000 ans) et toujours le plus utilisé et le plus efficace pour soulager le hoquet consiste à inspirer profondément et à retenir sa respiration pendant 10 à 25 secondes. Cela permet au diaphragme de se détendre et aux contractions de s’arrêter.

Il existe plusieurs méthodes pour arrêter le hoquet. Voici quelques idées :

  1. Boire un verre d’eau rapidement, en prenant soin de remplir le verre d’eau jusqu’au bord pour créer une pression dans l’estomac.
  2. Manger quelque chose de sucré, comme un morceau de sucre ou une pincée de sucre en poudre.
  3. Tenir son souffle pendant quelques secondes, puis expirer lentement.
  4. Avaler un peu d’air en soufflant dans une paille.
  5. Faire un bruit grave en poussant l’air avec la gorge, comme si on essayait de faire un « ronflement » ou un « vrombissement ».

Essayez ces différentes techniques jusqu’à ce que vous trouviez celle qui fonctionne le mieux pour vous. Si le hoquet persiste, il est recommandé de consulter un médecin.

D’autres remèdes utiles sont :

  • avaler rapidement de l’eau par petites gorgées
  • encourager un éternuement
  • avaler rapidement une cuillerée de sucre

en utilisant les ongles de vos index pour comprimer un point d’acupuncture situé à l’intérieur du pavillon de l’oreille.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Sans attendre que le hoquet dure 68 ans, comme dans le cas du record mondial Guinness du hoquet de l’Américain Charles Osborne, qui a hoqueté sans interruption de 1922 en soulevant un cochon jusqu’en 1990, avec un nombre de hoquets estimé à 430 millions, lorsque le hoquet est persistant et ne disparaît pas avec les remèdes traditionnels, il est conseillé de consulter son médecin qui évaluera s’il faut se rendre aux urgences. On y effectue des tests de diagnostic (radiographie du thorax, échographie, échocardiographie, imagerie par résonance magnétique) qui permettront d’établir la cause et donc le traitement. En cas de crises de hoquet graves, des médicaments antispasmodiques, relaxants et sédatifs peuvent être administrés. Dans certains cas seulement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour dévitaliser les nerfs phréniques.

Arrêter le hoquet : Explications vidéo

36 ans. Ma passion ? Trouver de bonnes idées et des astuces pour rendre le quotidien plus simple. Vous recherchez un site bourré d’infos et de conseils ? Vous l’avez trouvé ! Je vous propose de booster votre vie quotidienne !